Hausse des prix de l’énergie

Nous l’attendions, elle vient d’arriver…

Depuis quelques temps, on voit des patrons de PME et des travailleurs indépendants monter les courriers de leurs fournisseurs d’énergie leur annonçant les nouveaux tarifs qui leur seront appliqués… EDF vient de nous écrire et la hausse est sévère…

Nous avons été jusque là très modéré dans la répercussion sur nos prix des hausses de matière premières, mais là, nous n’aurons pas le choix et la hausse sera sensible.

Dans la mesure du possible – nous allons devoir remettre à plat toutes la construction de nos tarifs – les hausses seront applicables mi-décembre.

A propos de nos tarifs

Notre spécialité est l’impression photo… nos tarifs sont donc construits avec les contraintes propres à l’impression photo.

Qu’est-ce que ça change ?  En impression photo, le taux de couverture moyen – le taux d’encrage – est de l’ordre de 30 à 35 %…  en impression bureautique, les normes ISO/IEC 19752 et ISO/IEC 19798 fixent le taux de couverture à 5 % pour le calcul du rendement des cartouches de toner – c’est le même taux qu’utilisent les fabricants d’imprimantes jet d’encre quand ils communiquent le rendement des cartouches qu’ils commercialisent. Continuer la lecture de « A propos de nos tarifs »

Des nouvelles du front…

Depuis les premières annonces de hausse de prix il y aura bientôt un an, nous surveillons de près les évolutions tarifaires des fournitures que nous utilisons au quotidien et essayons d’optimiser au mieux nos achats…

Effets de la crise sanitaire et de la situation internationale, les prix des matières premières et de l’énergie se sont envolés quand le cours de l’euro est, lui,  orienté à la baisse… et le prix du papier en subit les conséquences – et, dans une moindre mesure, celui de l’encre, du toner, des consommables de finitions… Continuer la lecture de « Des nouvelles du front… »

Hausses de prix

Depuis plusieurs mois, nos fournisseurs nous annoncent des hausses de prix plus ou moins importantes (et souvent à 2 chiffres).

Les raisons en sont multiples : hausse des prix des matières premières (c’est en particulier le cas pour le papier), hausse des coûts de transport (liés pour partie aux hausses des coûts des carburants), effet direct ou indirect du brexit (les procédures douanières ont un coût)…

A force de passer à coté des hausses annoncées, il y allait bien y avoir un moment où… ce moment vient d’arriver et les augmentations sont telles que nos devront les répercuter sur nos prix de vente.

A force d’anticiper en fonction des annonces qui, au final, ne nous impactent pas, nous connaissons les effets de ces hausses : suivant nos approvisionnements, certains prix augmenteront, d’autres pas (voire pourraient baisser si, comme nous le pensons, les prix reviennent à un niveau normal d’ici quelques temps) et les grilles tarifaires qui sont sur notre site internet vont sembler manquer de cohérence mais ce ne sera que les conséquences de l’évolution chaotique de nos prix d’achat.