Sur commande…

L’offre de papiers d’impression est telle que nous ne pouvons tout avoir en stock… et, rares étant les fabricants qui certifient leurs papiers pour l’impression numérique pour les grammages supérieurs à 120 g/m², des tests sont indispensables.

Nous venons de rentrer, pour les besoins spécifiques d’un client, la carte Peau d’âne en 250 g en coloris canari – un jaune citron clair –, il nous en reste quelques feuilles. Nous allons prochainement en racheter un peu et, ce papier étant disponible dans une dizaine de couleurs, le proposer 2 ou 3 autres coloris complémentaires.

Nous avons procédé aux essais des papiers Inapa Création Pack en 240 g et Inapa Création Jeans en 250 g, des papiers structurés qui manquaient à notre catalogue. Au vu des tests, ces papiers, comme le Peau d’âne Canari, sont dès maintenant proposés « en commande spéciale permanente » – et vu comment le Pack en 240 g passe en machine, nous testerons prochainement sa version en 280 g, les versions d’un grammage supérieur étant malheureusement trop épaisses pour nos équipements.

Ces papiers répondant à des besoins très spécifiques, n’étant disponibles que dans des formats et conditionnements qui ne sont pas adaptés à notre activité, notre stock sera réduit, nous permettant juste de proposer des échantillons et de faire des tirages de faible volume. Pour les tirages plus importants, le papier sera approvisionné en fonction de la demande avec un délai de livraison annoncé par notre fournisseur de l’ordre de la semaine.

Vu l’importance des frais de ports sur ce type de commande de papier, il sera impossible d’intégrer ces papiers à nos grilles tarifaires – mais ils feront partie des papiers proposés en échantillon et seront intégrés aux calculateurs de prix avec toutes les réserves qui s’imposent.

Nous avons encore plusieurs papiers à tester, ces tests vont prendre un peu de temps, et il est probable que la liste des papiers proposés sur commande s’allonge rapidement.

 

Edit 5 février

Ce n’est pas parce que les fabricants annoncent la compatibilité de leurs papiers avec nos équipements que ça le fait : nous attendions beaucoup d’un support annoncé comme magique, le toner n’accroche pas sur le papier… comme quoi les tests sont bel et bien indispensables.

Accès à notre atelier perturbé

Jusqu’à la fin de l’année, des travaux vont avoir lieu sur le réseau d’eau et d’assainissement de la rue où est situé notre atelier.

En conséquence, l’accès aux parkings à proximité de nos locaux sera perturbé – la rue de l’abattoir sera interdite à la circulation de 7 h 30 à 17 h du 23 octobre au 31 décembre – et des déviations seront mises en place en fonction de l’avancée des travaux.

 

Edit du 21 février

La rue de l’Abattoir a été réouverte à la circulation et l’accès aux parkings à nouveau autorisé, certes, mais les travaux rue des Jardins ont commencés… avec leur lot de gêne à la circulation.

Du papier, encore du papier…

Nous l’avons déjà écrit à plusieurs reprises, la disparition d’Arjowiggins Scotland nous crée de grosses difficultés d’approvisionnement en papier qui sortent de l’ordinaire. Les productions ont presque toutes été reprises par d’autres papetiers – dans les papiers que nous proposons, seuls les Rives Dot et Rives Design n’ont pas encore d’équivalents – mais dans des conditionnements et formats qui ne sont pas du tout adapté à notre activité.

Bien sûr, nous n’attendons pas un retour à la situation antérieure – ne serait-ce que parce que le format 32 × 45 cm n’est pas le format de base des métiers de l’imprimerie et que, dans la liquidation d’Arjowiggins, l’expertise en matière de traitement pour l’impression numérique a été reprise mais par un papetier qui va d’abord la mettre en œuvre sur ses productions… – et cherchons des solutions de remplacement.

C’est ainsi que nous avons reçu cette semaine l’Ambassador Laid Extra blanc en 300 g… Ce papier est un papier vergé, épais, annoncé comme adapté à l’impression numérique laser – nos essais de fin d’année dernière et la production de cette semaine l’ont confirmé –, disponible en paquet de 25 feuilles… de 70 × 100 cm – la quantité est parfaite, le format des feuilles nous impose de revoir nos conditions de stockage… ce qui nous a obligé à différer l’achats de 2 autres papiers du même format…

Notre fournisseur habituel de papier nous a proposé une solution – chère – pour palier à l’absence des papiers Curious Metallics dans des formats et conditionnements adaptés à notre activité… Mais nous devrons faire des tests préalable pour nous assurer de l’accroche du toner sur le papier.

Et nous avons commencé à travailler avec un autre grossiste qui n’hésite pas à vendre au détail une certains de ses papiers… Dans le courant de la semaine, nous allons recevoir, pour tests, plusieurs nouveaux papiers de création structurés et il est possible que nous les proposions prochainement. L’achat au détail de feuilles d’environ 70 × 100 cm – le format dépend des  papetiers – implique des frais de port conséquents… En pratique, nous ne tiendrons pas ces papiers en stock – notre stock sera limité au reliquat de production – et les prix ne seront donnés qu’à titre indicatif.

 

Edit du 31 janvier

Les papiers commandés cette semaine sont arrivés… Plusieurs papiers nous semblent intéressants et, surprise, dans les papiers reçu, nous avons un papier proche du Rives Design – mais, bien qu’il fasse le même grammage, il semble moins opaque, moins épais et moins rigide…

Les nouveautés feront l’objet d’un autre billet de blog.

Le vergé, enfin…

Nous avions annoncé 3 nouveaux papiers, nous n’avons commandé que l’Ambassador Laid Extra blanc en 300 g, il est en chemin et devrait arriver début de semaine. Les autres devraient suivre d’ici quelques semaines.

La raison ? Ce papier, comme le Prairie de la Papeterie de Mandeure et le Brazilia de Gmund ne sont disponibles qu’en feuilles de 70 × 100 cm et, pour bien stocker plus de grandes feuilles, c’est tout le stockage de nos papiers en feuille que nous devons revoir… et le temps manque en ce moment.

Comme tous les papiers vergés, il est cher… mais sensiblement moins que les nouveaux Conqueror Laid et Rives Laid qui sont maintenant à nouveau en stock – mais ne sont pas, contrairement à l’Ambassador Laid, annoncés comme adaptés à l’impression numérique laser.

Les pages tarif et commande d’échantillons de notre site ont déjà été mises à jour.

Evolutions tarifaires

La fin d’année est la période des annonces de hausses de prix au 1er janvier…

Pas de hausse de prix au 1er janvier chez Inpixya mais

    • comme nous l’avions annoncé sans connaître sa date d’application, le tarif des impressions numériques laser a été augmenté le 19 décembre ;
    • le prix du toner semblant se stabiliser à un niveau élevé – mais plus bas qu’au début du second semestre –, il est possible que nos tarifs baissent un tout petit peu d’ici quelques mois ;
    • le prix des papiers est, lui, annoncé à la hausse pour le début d’année. Nos stocks actuels nous permettent de tenir un moment, on verra ce que ça quand nous devrons renouveler nos stocks ;
    • la guerre des prix entre prestataires d’impression pour professionnels semble durer, ce qui rend, à condition de ne pas être trop pressé, cette option plus intéressante pour des petits tirages. En décembre, nous avons ainsi vendu 40 € TTC le lot de 50 affiches A3 (hors frais de mise en page). Tirées sur nos équipements, elles l’auraient été à plus de 100 € sur un papier moins qualitatif – dit autrement, notre client a eu, à budget égal, 50 affiches A3 au lieu de 10 affiches A3 et 20 A4 ;
    • le prix des fournitures de finition semble s’être enfin stabilisé, mais à un niveau élevé. Nous reprendrons en janvier le chantier du calculateur de prix qui était en standby depuis 18 mois ;
    • comme nos fournisseurs, nous allons devoir revoir notre politique en matière de frais d’envoi et de franco de port. Ce sera chose faite en début d’année… et, malheureusement pour le client, le résultat sera une hausse des prix…

Des nouveautés coté papier…

Plusieurs nouveautés coté papier pour la fin de l’année :

    • Nous l’avions annoncé il y a un moment, nous avons maintenant en stock la version 300 g du Nautilus Classic Blanc, idéal pour réaliser des cartes de visite ;
    • Vous aimez le beau papier bien lisse et satiné ? Le Mohawk Superfine smooth Extra blanc 270 g est fait pour vous. Il peut servir aussi bien à la réalisation de cartes de visites – il est aussi rigide que le Nautilus Classic en 300 g – que de calendriers ou de livres photo. Et comme il est très lisse, il peut être pelliculé à chaud en finition brillant ou mat et devrait être adapté pour recevoir des impressions métallisées – les essais ne seront fait qu’en début d’année prochaine ;
    • Nous disposons maintenant du Novatech Digital Gloss en 130 g en grande longueur et nous pouvons enfin proposer des impressions numériques économiques jusqu’au format 32 × 133 cm ;
    • Nous ne l’avons pas encore reçu mais la commande est passée : le Canson Infinity Baryta Prestige II arrive…
    • Et nous devrions avoir, mais il est trop tôt pour dire si ce sera cette année ou l’année prochaine, les papiers Prairie 300 g, Ambassador Laid 300 g et au moins un des Gmund Brasilia 250 g – et s’il n’y en a qu’un, ce sera avant tout pour des problèmes de place.

Les échantillons du Nautilus et du Mohawk sont disponibles… La mise à jour du site – calculateurs de prix, demandes d’échantillons et autres – va prendre un peu de temps.

 

Edit du 22 décembre

Nous avons reçu la Canson Infinity Baryta Prestige II. Son aspect est très très proche que celui du Baryta Prestige. Des essais d’impression seront fait semaine prochaine.

La mise à jour du site pour intégrer les nouveaux papiers en impression laser est presque terminée : il ne reste plus qu’à mesurer la couleur de ces papiers et à mettre les infos en ligne.

 

Edit du 26 décembre

Les essais d’impression sur Baryta Prestige II ont été faits aujourd’hui. La différence de rendu avec le Baryta Prestige est infime – mais les réglages d’impression et les profils couleur sont différents.

Les mesures seront faites dans les jours qui viennent.

 

Edit du 27 décembre

Nous avons mesuré les nouveaux papiers.

Sans surprise, le Nautilus Classic Blanc en 300 g n’est pas tout à fait de la même couleur que le 250 g (le ΔE entre les deux papiers est de 1,2, ce qui est très faible et particulièrement bon sur un papier 100 % recyclé), son opacité, comme annoncé par son fabricant est de 100 % (comme nous l’avions mesuré sur le 250 g).

Nous avons mesuré l’opacité du Mohawk Superfine Extra blanc 270 g à 98 % (son fabricant annonce 99 % sans préciser la méthode de mesure utilisée…).

Le Baryta Prestige II est quasi identique au Baryta Prestige qu’il remplace (le ΔE entre les deux papiers est à peine supérieur à 1, les Dmin sont identiques ou presque (0,05 au lieu de 0,04 – une nouvelle mesure d’un échantillon de Baryta Prestige a donné également 0,05)… La surprise vient des noirs, encore plus profonds qu’avec l’ancien papier : nous avons mesuré une Dmax de 2,63. Le Baryta Prestige II est à ce jour notre papier qui donne les noirs les plus profonds et ça se voit – pour mémoire, le Baryta Prestige avait une Dmax de 2,55…

 

Edit du 28 décembre

Nous venons d’avoir l’information : Mohawk a cessé la production de ses papiers qui seront plus disponibles une fois les stocks épuisés chez les grossistes. Ceci explique le prix dont nous avons bénéficié et dont nous faisons bénéficier nos clients.

Reste à attendre ce que fera Fedrigoni qui s’était associé avec Mohawk et dont Mohawk distribue les papiers en Amérique du Nord…

Le mois de la photo, c’est aussi dans notre boutique…

Notre boutique ne laissait pas assez de place aux photographies alors que le tirage photographique est, de loin, notre activité principale…

Nous profitons du mois de novembre, le « mois de la photo », et du rattrapage du retard pris dans la mise en ligne de nouvelles œuvres – merci Google – pour mettre la photo à l’honneur avec de nombreuses nouveautés à découvrir tout au long de ce mois.

Et après ? Nous proposerons encore des nouvelles reproductions dans notre boutique… mais a un rythme un peu moins soutenu.

La baisse se confirme ?

Depuis plusieurs mois, nous regardons les prix du toner augmenter régulièrement, nous différons nos achats en espérant une baisse qui n’arrive pas, nous tirons des plans pour amortir la hausse et nous confions à l’impression « traditionnelle » des travaux que nous aurions tirés auparavant sur nos équipements…

Et ce week-end, effet Black Friday – Vendredi fou chez nos amis québécois –, répercussion des évolutions de taux de change ou changement de stratégie commerciale, un de nos fournisseurs a fortement baissé ses prix. Il devenait urgent que nous commandions du toner, nous en avons bien évidemment profité…

Qu’est-ce que ça change ? A court terme, pas grand chose : une hausse de nos tarifs d’impression numérique laser aura lien dans les jours qui viennent – le toner qui est dans notre machine a été, pour la plupart, acheté en période de prix (très) élevés – mais la hausse sera bien plus faible que celle qui était initialement prévue.

 

Edit du 19 décembre

La hausse de tarif des impressions numériques laser annoncée est effective depuis cet après-midi.

La mise à jour des calculateurs de prix va prendre un peu de temps.

Nous n’aimons toujours pas les cookies…

Nous venons de procéder à une petite mise à jour de nos sites : le module qui devait gérer le consentement pour les cookies et autres technologies similaires a été remplacé par un outil plus (trop) efficace…

Résultats : il demande l’autorisation d’utiliser des cookies sur le site principal alors que, non, aucun des modules du site n’en a besoin pour fonctionner – même si, au fil des mises à jour, de plus en plus de modules sont en mesure de gérer les cookies dont nous estimerions avoir besoin – et bloque efficacement scripts et modules qui voudraient en utiliser sans le consentement du visiteur.

Sur le site principal, nous n’avons observé aucune différence que les cookies soient acceptés ou pas… il n’en est pas de même dans la boutique qui a besoin de ces technologies pour fonctionner.

Il ne nous manque plus que le client…

Échantillons de papiers à venir chez Inpixya
Échantillons de nouveaux papiers à venir chez Inpixya

C’est un sujet que nous avons déjà abordé : avec la disparition d’Arjowiggings Scotland il y a plus d’un an, l’offre de papier de papiers de création adaptés à notre activité en a pris un coup…

En cherchant un papier spécifique pour un de nos clients, nous avons trouvé ce que nous cherchions depuis un bon moment : un papier vergé, blanc, épais et compatible impression numérique – les papiers Conqueror Laid ne sont disponibles pour l’impression numérique que dans des grammages ne dépassant pas 220 g/m², ce qui est un peu juste –. Pour le format, c’est pas vraiment ça – il faudra recouper le papier et ça générera de grosses pertes – mais on fera avec… Le conditionnement est, lui, presque parfait pour notre activité et le prix raisonnable…

Le papier recherché pour notre client, papier qui n’est pas donné comme compatible impression numérique laser par son fabriquant, fait le job, et même plutôt bien.

Nous avions vu passer un papier qui nous semblait intéressant : fait à partir de cellulose vierge et d’herbe provenant de champs et prairies non cultivés, non teinté – ce qui fait que ça teinte peut varier sensiblement d’un lot de fabrication à un autre – mais avec des inclusions, franc-comtois – il vient de la Papeterie de Mandeure –, il n’avait qu’un défaut : notre fournisseur habituel ne l’a pas à son catalogue et la ramette de papier va devoir faire un long chemin pour nous parvenir – pourtant, Mandeure n’est qu’à 80 km de Saint Loup –. Il sera probablement de la commande à venir.

A quoi ces papiers ressemblent ? Nous avons déjà montré les échantillons à des clients qui sont passé à notre atelier. Les tests d’impression ont été faits aujourd’hui et le client pour lequel nous avons fait les recherches en aura la primeur. Un visuel sera mis en ligne d’ici quelques jours… pour les vrais échantillons, il faudra attendre que nous ayons les papiers en stock.

Quand les aurons-nous en stock ? Dès que nous aurons des clients intéressés…

 

Edit du 26 octobre

Une photo des échantillons illustre maintenant le billet de blog.

Dans le sens des aiguilles d’une montre : Prairie en 300 g et 250 g – la variabilité de la teinte entre 2 lots est bien visible, rien de dit que les papiers que nous aurons en stock seront aussi différents –, Ambassador Laid 300 g, Gmund Brasilia Dust 250 g et Gmund Brasilia Powder 250 g – ces papiers ont un recto et un verso et sont plutôt destinés à l’impression en relief… en impression numérique laser, la structure du papier donne un effet intéressant.