Nouvelles hausses en vue…

Difficile de savoir quand ça s’arrêtera et à quel niveau : nous n’avons pas encore fini de répercuter dans nos tarifs les hausses annoncées fin d’année que d’autres arrivent : un de nos fournisseurs vient d’afficher des prix record pour le toner que nous utilisons pour nos impressions numériques…

Le tarif de nos impressions numériques laser a déjà augmenté d’environ 10 % suite à la hausse des prix du toner d’environ 20 % au cours de l’année 2022 – et, pour une toute petite part, des prix de l’énergie – et nous savons que nos prix vont encore augmenter d’au moins 10 %.

Si la hausse du prix du toner se confirme, la hausse à venir sera encore plus importante… sachant que, pour le moment, la plupart des papiers que nous utilisons ont été achetés avant les hausses, hausses que nous devrons également répercuter.

3 nouveaux papiers pour l’impression numérique

Nous les attendions, ils ont pris leur temps pour arriver, ils sont là :

    • Le Pergraphica Smooth classic en 300 g/m² est le papier qui manquait à notre gamme – nous avions l’avions déjà en 240 g/m² et avions la version Rough de ce papier dans les 2 grammages –, il est particulièrement adapté à l’impression photographique ;
    • Le Rives Dot en 250 g/m² est un papier légèrement gaufré 2 faces – le gaufrage présente des points –, adapté à l’impression numérique laser ;
    • Le Rives Design en 250 g/m² est lui aussi un papier légèrement gaufré 2 faces adapté à l’impression numérique laser, le gaufrage a la forme de petits losanges.

Les papiers Rives faisaient partie des papiers produits par Arjowiggins Scotland Ltd avant sa liquidation, ces papiers sont donc « dans la limite des stocks disponibles ». Si tout va bien, la production de ces papiers devrait reprendre d’ici 3 mois comme celle des papiers Curious Metallics, Curious Skin et du vergé Conqueror.

Ces 3 papiers font merveille pour donner du cachet à vos cartes de vœux, cartes de visite ou de correspondance, invitations… Ils seront prochainement ajoutés à la liste des papiers proposés pour la réalisation de calendriers.

Les échantillons sont déjà disponibles.

Nouveaux papiers en approche

Si tout se passe comme prévu, nous devrions disposer d’ici la fin de l’année de 3 nouveaux nouveaux papiers destinés à l’impression numérique laser : le Pergraphica Smooth en 300 g/m² qui manquait à notre catalogue – nous avons déjà la version Rough en 240 et 300 g/m²ainsi que le Smooth en 240 g/m² – et deux papiers structurés de feu Arjowiggins Scotland Ltd – ces papiers font partie des marques qui ont été reprises, nous devrions pouvoir être réapprovisionné sans soucis d’ici 3 mois.

La commande a déjà buggé – nous aurions dû être livré cette semaine –, nous attendons avec  impatience ces nouveaux papiers.

 

Edit du 28 décembre

Les papiers sont enfin arrivés…

Hausse des impressions numériques laser

Nous savions que ça allait arriver, nous connaissions l’ampleur de la hausse – le toner a augmenté de plus de 20 % en moins d’un an – mais nous pensions pouvoir étaler un peu la hausse dans le temps…

Nous venons de procéder, un peu plus vite que prévu, à l’augmentation du prix des impressions numériques laser. Cette hausse, de l’ordre de 10 %, n’est que le reflet de la hausse du prix du toner et, avec quelques jours d’avance sur le calendrier annoncé, de l’énergie.

Si les prix du toner restent à leur niveau actuel, une deuxième hausse de même ampleur est prévue dans les mois qui viennent. Elle se fera probablement en 2 fois.

Et nous continuons à répercuter les augmentations du prix du papier en fonction de nos approvisionnements. 

Des nouvelles du front…

Depuis les premières annonces de hausse de prix il y aura bientôt un an, nous surveillons de près les évolutions tarifaires des fournitures que nous utilisons au quotidien et essayons d’optimiser au mieux nos achats…

Effets de la crise sanitaire et de la situation internationale, les prix des matières premières et de l’énergie se sont envolés quand le cours de l’euro est, lui,  orienté à la baisse… et le prix du papier en subit les conséquences – et, dans une moindre mesure, celui de l’encre, du toner, des consommables de finitions… Continuer la lecture de « Des nouvelles du front… »

Flyer, vous avez dit flyer ?

Lorsque le mot est apparu en en France au milieu des années 90, il correspondait à quelque chose de très précis, très différent du tract et du prospectus.

Ce flyer avait une utilité certaine : il servait, avant la naissance des réseaux sociaux, à communiquer discrètement, de la main à la main, les dates et lieux de l’underground.

De ce cahier des charges minimal découlait ce qu’était un flyer : Continuer la lecture de « Flyer, vous avez dit flyer ? »

Pourquoi se limiter au A4 ?

Les formats de papier, d’impression, de tableaux, de tirages – et de films – photo que nous connaissons sont issus de contraintes techniques, industrielles associées à une rationalisation au mieux.

Quand les feuilles de papier étaient faites à la forme, les formats de papier étaient nommés en fonction de sa taille du cadre et du filigrane propre à chaque moulin. L’AFNOR a mis ensuite un peu d’ordre dans les tailles et dénominations. Continuer la lecture de « Pourquoi se limiter au A4 ? »

Du papier, encore du papier

Notre gamme de papier pour la carterie et les livres photo vient de s’étoffer avec 4 nouveaux papiers de création Arjowiggins.

Notre gamme se compose ainsi :

    • un papier pour les travaux courants : l’Edixion laser que nous proposons en 100 g/m² – c’est plus que du papier ordinaire, mais ça reste un papier relativement léger ;
    • des papiers couchés pour impression numérique : les Novatech Gloss et Novatech Silk que nous proposons en 5 grammages en finition brillant et satin. Le brillant est plus brillant que le satin, mais on est loin d’un papier photographique brillant – pour un rendu vraiment brillant, il faut dans ce cas opter pour un pelliculage brillant ;
    • des papiers de création pour donner du cachet à vos œuvres avec les papiers Curious Metallics et Curious Skin :
      • les papiers Curious Metallics Platine (métallisé gris), Or antique (vieil or très patiné) et Super gold (doré, très doré) sont plus destinés à la carterie et à l’impression métallisée… mais peuvent aussi servir à mettre en valeur certaines de vos images ;
      • les papiers Curious Metallics Perle fine (blanc) et blanc doré (ivoire) ont des reflets dorés alors que le papier Curious Metallics Perle akoa est un papier blanc avec des reflets argentés ;
      • le papier Curious Metallics Cryogen white est un papier ivoire avec des petits points brillants, parfaitement adapté aux portraits ;
      • le papier Curious Skin Extra blanc est un papier blanc, un peu chaud, très mat et au toucher peau de pêche.

Continuer la lecture de « Du papier, encore du papier »