Nos finitions, enfin…

Nous attendions que le prix des fournitures pour les finitions que nous proposons se stabilise afin de mettre en ligne un vrai tarif… l’accalmie de la fin de l’année semblait propice… et les prix sont repartis fortement à la hausse.

Parce que nous avons du stock, publier un tarif pour les pelliculages et plastification est facile – et le calculateur de prix pour les impressions numérique intègre le prix des pelliculages depuis septembre dernier –, il n’en est pas de même pour les contrecollages pour lesquels il nous est impossible d’avoir un stock de supports nous mettant un peu à l’abris des variations de prix.

Nous avons fait le choix de mettre en ligne un tarif indicatif, il est ici. C’est mieux que rien mais ce n’est pas parfait…

Ce tarif indicatif s’appuie sur le prix actuel des fournitures et sera mis à jour régulièrement tant qu’il ne sera pas possible de mettre en place un vrai tarif (et le calculateur de prix qui va avec).

Il n’intègre que les finitions pour lesquelles nous avons un minimum de stock (et donc ni le contrecollage sur aluminium 1 mm / PVC coulé 1 ou 2 mm / PVC expansé blanc dans d’autres épaisseurs ou noir / Dilite ou Panexpan plus épais / carton plume et autres supports proposés par nos fournisseurs, ni le pelliculage premium mat, ni la plastification ultra brillante…). Le montage sur châssis des impressions sur toile va suivre…

Comme pour les autres travaux, nous établissons un devis « au plus juste » (et avec une belle surprise pour les produits que nous avons en stock), n’hésitez pas à nous consulter.

Mat ou brillant ?

Quand on apportait, il y a longtemps, une pellicule à développer, la question qui arrivait en premier, c’était « mat ou brillant ? » et, parfois, venait ensuite le format de tirage (parfois seulement : la plupart des minilabs avaient été conçus pour faire des tirages en 10 × 15 ou en 15 × 21… et rien d’autre).

A l’époque, de mat, le papier n’avait que le nom et c’était plutôt un papier lustré que l’on avait (et suivant les fabricants, le papier lustré pouvait être superbe).

Aujourd’hui, les fabricants mettent à notre disposition pour les impressions numériques un grand choix de surfaces : du lustré / satiné et du brillant bien sûr mais aussi des papiers au rendu très proches des papiers barytés et des vrais papiers mats avec une durée de conservation annoncée pour les papiers baryté et fine-art pouvant atteindre 200 ans.

Qu’est-ce que cela change en pratique : certes, le coté brillant pardonne moins les traces de doigts mais il donne des noirs plus profonds quand une finition matte donne plutôt un gris foncé. Continuer la lecture de « Mat ou brillant ? »

Du papier, encore du papier

Notre gamme de papier pour la carterie et les livres photo vient de s’étoffer avec 4 nouveaux papiers de création Arjowiggins.

Notre gamme se compose ainsi :

    • un papier pour les travaux courants : l’Edixion laser que nous proposons en 100 g/m² – c’est plus que du papier ordinaire, mais ça reste un papier relativement léger ;
    • des papiers couchés pour impression numérique : les Novatech Gloss et Novatech Silk que nous proposons en 5 grammages en finition brillant et satin. Le brillant est plus brillant que le satin, mais on est loin d’un papier photographique brillant – pour un rendu vraiment brillant, il faut dans ce cas opter pour un pelliculage brillant ;
    • des papiers de création pour donner du cachet à vos œuvres avec les papiers Curious Metallics et Curious Skin :
      • les papiers Curious Metallics Platine (métallisé gris), Or antique (vieil or très patiné) et Super gold (doré, très doré) sont plus destinés à la carterie et à l’impression métallisée… mais peuvent aussi servir à mettre en valeur certaines de vos images ;
      • les papiers Curious Metallics Perle fine (blanc) et blanc doré (ivoire) ont des reflets dorés alors que le papier Curious Metallics Perle akoa est un papier blanc avec des reflets argentés ;
      • le papier Curious Metallics Cryogen white est un papier ivoire avec des petits points brillants, parfaitement adapté aux portraits ;
      • le papier Curious Skin Extra blanc est un papier blanc, un peu chaud, très mat et au toucher peau de pêche.

Continuer la lecture de « Du papier, encore du papier »

C’est parti

Les locaux sont en cours d’aménagement, les premières machines sont là et fonctionnent, la production peut démarrer.

La carterie est opérationnelle et nous pouvons, à partir de vos idées, de vos photos, de sos souhaits, produire des cartes personnalisées, des calendriers sur papier épais, avec ou sans pelliculage…

D’ici quelques jours, l’impression photo grand format sera opérationnelle.